Le but de l’entraîneur est de permettre à ses sportifs d’atteindre leurs capacités maximales et ainsi d’obtenir les meilleurs résultats possibles.

Je souhaite vous guider au mieux en suivant les principes fondamentaux de l’entraînement sportif, en vous apportant des connaissances théoriques mais aussi empiriques acquises par mon expérience et les personnes qui m’ont formés.

Objectifs

Plaisir

La notion de plaisir est à la base de la réussite.Sans plaisir impossible d’être dans les meilleures conditions à l’entraînement et en course.

Développement

Je souhaite développer notre discipline sportive qui souffre énormément depuis plusieurs années et donner envie à chacun de pratiquer notre activité qui est certainement l’une des plus belles du fait de ses exigences et de son ingratitude (un seul vainqueur pour beaucoup de partants).

Mental

le cyclisme est également une merveilleuse école de la vie qui vous apporte une force morale et une combativité à toute épreuve.

Santé

je souhaite développer notre activité à long terme pour donner envie aux jeunes de pratiquer le cyclisme sans avoir recours à quelconque artifice.

Principes fondamentaux de l'entrainement

Progressivité
ll s’agit d’adapter l’entraînement en fonction des contraintes de chacun pour l’amener au meilleur niveau possible.
Continuité
Pour que l’entraînement soit efficace, il faut éviter des périodes d’inactivité sauf si elles sont placées volontairement pour améliorer la récupération. Ce principe de continuité est d’autant plus important dans les sports à dominante aérobie.
Planification
Pour que l’entraînement soit le plus adapté, il faut que chacun se fixe des objectifs en fonction de son niveau et de ses capacités. En fonction de ces objectifs, il faut mettre en place un plan d’entraînement qui répond aux différents principes énoncés.
Individualisé

Donnez le même programme à deux personnes différentes et il y a de fortes chances que les deux personnes n’obtiennent pas les mêmes résultats. Chaque personne va s’adapter de façon différente face à un programme. Il faut donc adapter un programme à la personne.

Spécificité

L’augmentation des performances d’un sportif dépend énormément de la spécificité des exercices composant sa préparation physique. Par exemple, un sprinteur travaillera principalement sur des courtes distances avec une vitesse maximale et de longs temps de repos. Il cherchera  également à développer sa force et sa puissance des membres inférieurs en priorité. Par exemple, il pourra travailler sur du squat lourd et avec des sauts plyométriques dans le but de s’améliorer dans SON sport. Il convient donc encore une fois d’adapter un programme en fonction du sport de la personne.

Périodicité

Cela consiste à utiliser un macrocycle qui dure, la plupart du temps, le temps d’une saison sportive. Ce macrocycle est divisé en plusieurs mésocycles eux même constitués en différentes périodes (préparation, compétition, transition) . Il existe aujourd’hui plusieurs type de périodisation: linéaire, alternée, ondulatoire… C’est probablement le principe le plus complexe qui demande de nombreuses connaissances. C’est tout un métier qui demande de grandes connaissances et de l’expérience. Néanmoins, ce principe permet une programmation optimale visant une progression des qualités physiques mais qui cherche également à amener l’athlète au meilleur de sa forme le jour d’une compétition.